L’Académie de Paris réagit à notre mobilisation

Suite à la mobilisation des parents, de l’équipe pédagogique et des syndicats pour que l’ouverture des classes nécessaires dans les écoles du 118 et 141 boulevard Macdonald soient actées dès ce mois-ci, l’Académie de Paris m’a contacté pour éclaircir quelques points.

M. Destrés, directeur académique des services de l’Éducation nationale (DASEN) chargé du 1er degré de l’Académie de Paris, m’a téléphoné suite à la parution du communiqué de presse des parents d’élèves, et de toute la mobilisation autour de la préparation de l’année prochaine.

M. Destrés souhaiterait que nous cessions de dire que l’Académie n’anticipe pas les  inscriptions pour l’ouverture de classes. Il précise que, justement, les groupes de travail avancent sur ce dossier, et qu’une commission se réunira ce jeudi 23 juin pour trancher les ouvertures supplémentaires à prévoir à Paris pour la rentrée.

Dans notre cas, il s’agira d’acter l’ouverture de 3 ou de 4 classes (au lieu des 2 prévues initialement).
M. Destrés précise que si seuls 3 postes étaient décidés cette semaine, mais qu’un quatrième s’avérait nécessaire durant l’été, il serait fait en sorte de l’ouvrir fin août afin que les enfants aient leur enseignant attitré dès le premier jour d’école.

 

Nous notons et apprécions l’attention que M. Destrés porte à la situation complexe de nos écoles. Malheureusement, au moment de notre entretien, il n’avait pas tous les chiffres en main. Je tiens donc à faire quelques précisions :

  • Ouvrir 4 classes au 141 boulevard Macdonald permettrait de couvrir tous les niveaux jusqu’au CE2 et d’avoir dès la première rentrée, une école cohérente, avec :
    • 1 Petite / Moyenne Section ;
    • 1 Moyenne / Grande Section ;
    • 1 CP ;
    • 1 CE1 / CE2 ;
  • Comme il y a déjà plus de 29 élèves par classe prévus en élémentaire, la décision visiblement déjà prise d’ouvrir une deuxième classe en élémentaire au 141 boulevard Macdonald relève du bon sens. L’Académie n’aurait pas pu faire autrement.
  • Cela dit, le seuil pour l’ouverture d’une deuxième classe de maternelle au 141 boulevard Macdonald est lui aussi déjà atteint. Et c’est là tout l’enjeu de la commission du 23 juin ;
  • Au vu des emménagements attendus dans le quartier les mois prochains, il faut dès maintenant dimensionner les classes pour absorber les inscriptions qui surviendront inévitablement en cours d’année ;
  • De toute façon, ces postes seront pérennes, vu que le nombre d’habitants dans ce quartier récent ne peut faire qu’augmenter. Ils ne risquent donc pas d’être supprimés l’année suivante ;
  • Ne pas ouvrir toutes les classes nécessaires dès juin, mais seulement fin août (ou pire, en cours d’année), entrainerait que certains postes soient occupés par des enseignants non-titulaires.
    Cela s’est déjà produit fréquemment dans l’école du 118, où il y a même eu cette année, le retrait en urgence d’une enseignante en cours de titularisation et manifestement pas suffisamment préparée, laissant une classe d’élémentaire sans professeur pendant des semaines.
    Il est essentiel qu’un tel scénario ne se renouvèle pas, en nommant dès maintenant des enseignants titulaires.
  • Acter l’ouverture des postes dès cette semaine permettra à l’équipe pédagogique de préparer la rentrée et de passer commande du matériel et des fournitures, ce qui prend du temps à Paris (d’ordinaire, 3 mois).
    Tout enseignant nommé fin août ou en cours d’année se trouverait en grande difficulté, car comme il s’agit de la première rentrée à l’école du 141, il n’y aura aucun matériel d’années précédentes pour assurer les premières semaines de classe.
    Nous comptons d’ailleurs sur la Mairie pour, qu’une fois les enseignants nommés par l’Académie, ils puissent recevoir les fournitures nécessaires à temps pour le jour de la rentrée.
  • Si les classes ne sont pas formées avant la fin juin, cela signifierait que certains familles n’apprendraient qu’en septembre dans quelle école iraient leurs enfants. Ces changements de dernière minute restent toujours difficile pour des enfants, surtout en maternelle, et accentueraient encore une fois l’instabilité chronique du parcours scolaire des enfants de notre quartier.

M. Destrés m’a assuré que les choses seraient faîtes correctement et dans l’intérêt des enfants. Cette bonne volonté affichée doit donc se concrétiser par la décision de la commission du 23 juin d’ouvrir une 2e classe de maternelle au 141 boulevard Macdonald, en plus de la 2e classe déjà actée en élémentaire.

 

Cela étant dit, au vu de la succession de rentrées compliquées dans l’école du 118 boulevard Macdonald depuis son ouverture, l’expérience prouve que la raison ne l’emporte pas toujours… C’est d’ailleurs ce qui pousse l’intégralité de l’équipe enseignante à faire grève ce jeudi 23 juin afin d’aller défendre ces ouvertures de postes.

Si tous les enseignants ont décidé de perdre une journée de salaire pour défendre l’intérêt de nos enfants, nous devons aussi être les plus nombreux possible le 23 juin à l’Académie, afin de montrer que le sort de nos écoles et de nos enfants nous importe au plus haut point.

 

Notre conversation téléphonique n’ayant pas été enregistrée, si M. Destrés considère que j’ai déformé ses propos, il peut bien entendu me contacter afin de les corriger.

6 Comments

  1. Mère de famille

    Toujours la même chose!!! Et l’école Émile bollaert? ??

    Je ne comprend pas. Vous parlez des deux écoles de mac donald mais l’école qui est le trottoir en face de l’entrepôt vous en parlé pas!!
    Cette école aussi a des problèmes! Tous sa parce qu’elle est ZEP que vous voulez pas en parler !!!
    Pourrai je avoir une réponse de votre part ??

  2. Nainesi

    Bonjour Mère de famille,
    Pour information :
    1/ Les écoles boulevard Macdonald sont également en REP (anciennement ZEP).
    2/ Le blog est tenu par un habitant du quartier, bénévolement, dont les enfants sont scolarisés dans les écoles du boulevard Macdonald et à la crèche quai de la Charente.
    C’est la raison pour laquelle il a des informations certaines sur les écoles du boulevard et sur la crèche quai de la Charente et qu’il s’est donc permis de relayer un certain nombre d’informations dans divers articles sur ces écoles.
    3/ Le blog n’est pas tenu par un journaliste dont le travail serait d’aller enquêter dans les écoles pour recueillir des informations et faire des articles sur tous les thèmes du quartier.
    4/ Le blog est tourné vers les nouvelles constructions ZAC Claude Bernard/Entrepôt Macdonald, et l’école Emile Bollaert est là depuis bien plus longtemps.
    5/ S’il y a des problèmes dans l’école Bollaërt, j’avais mis dans un précédent commentaire les mails du responsable scolaire et périscolaire Mr Nordman : nicolas.nordman@paris.fr ainsi que le mail de l’inspectrice d’Académie dont les écoles du boulevard dépendent (vérifiez par contre par vos propres moyens si c’est bien la même pour l’école Bollaert) : ce.ien19b@ac-paris.fr.
    6/ D’expérience de parents et de luttes collectives, je vous conseille de vous unir avec d’autres parents de l’école de vos enfants pour faire entendre votre voix, montez peut-être une association de parents pour vous représenter.
    7/ Vous pouvez également faire comme ont fait des parents des écoles du boulevard et accrocher des banderoles revendicatives sur l’école de vos enfants, prendre des photos et les envoyer à la mairie, à l’académie.
    8/ Si les conditions sont catastrophiques vous pouvez alerter la presse et en informer l’académie et la mairie.
    9/ Par contre, il me parait déplacé de blâmer un habitant du quartier de parler des écoles où sont scolarisés ses enfants en connaissance de cause plutôt que de parler d’une école qu’il ne connait pas. Je ne pense pas que l’article serait très pertinent.
    10/ Entre les banderoles, les nombreuses discussions avec le personnel des écoles du boulevard (qui sont une seule école administrativement, c’est pourquoi les articles parlent des 2 écoles sans distinction), les discussions avec les autres parents d’élèves, l’écriture des articles, les mails à l’Académie et à la mairie, et j’en passe, c’est plusieurs jours consacré à ce sujet. Vous imaginez qu’entre la vie de famille et le travail salarié un blog bénévole tenu par une seule personne ne peut faire de articles sur tous les sujets.
    11/ Si vous souhaitiez parler des conditions de l’école Bollaert, vous auriez pu mettre un peu plus de substance dans vos commentaires pour expliquer la situation plutôt que de râler après un habitant du quartier qui fait déjà plus que sa part pour que le quartier vive.
    Bien cordialement,
    Une autre mère de famille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *