Le parking sauvage…

Ah, personne ne l’aime ce parking sauvage de la rue Cesaria Evora… M. Dagnaud, maire du 19e arrondissement, vient d’envoyer une lettre aux habitants du quartier pour expliquer pourquoi la situation traîne. Et comme vous le verrez, sa franchise est très appréciable.

Il faut dire que c’est bien moche, et que vous êtes nombreux à protester après ce parking sur ce blog. La lettre de M. Dagnaud confirme que ce parking n’a pas vocation à rester. Il a été toléré, en attendant la construction de l’espace vert prévu à cet emplacement. Le souci, c’est que les travaux n’ont toujours pas commencé, pour diverses raisons, dont un « imbroglio technique sur le dispositif d’évacuation des eaux ». Résultat, le chantier ne démarrera qu’au printemps 2018, au mieux (il durera environ 1 an).

En attendant, les voitures se cumulent, accompagnées d’un certain nombre de déchets artisanaux… Pourquoi ne pas fermer les lieux plutôt que de laisser la situation pourrir ? M. Dagnaud est franc : c’est pour éviter l’installation de « campements indignes », qui pourraient vite investir un espace inutilisé comme celui-ci. Cela confirme ce que l’on me disait en off depuis des mois.

Nettoyage

La mairie et la préfecture de police vont commencer à nettoyer le parking des déchets qui l’encombre. Pour permettre aux engins de nettoyage de passer, les voitures seront enlevées. Comme il est impossible de retirer toutes les voitures d’un coup, cela se fera par tranches : le premier tiers aura lieu le 28 septembre.

Notez bien qu’en attendant que le début des travaux du jardin public, le parking sauvage restera toléré, bien qu’on peut espérer qu’il soit un peu mieux entretenu.

Comme le dit M. Dagnaud lui-même, ce n’est pas idéal, mais c’est déjà une avancée, et encore une fois, je salue sa transparence sur le sujet.

La lettre de M. Dagnaud

9 Comments

  1. rafik

    Bonjour ,

    Merci pour ce retour
    Qu’en est il du parking sauvage dans les rues Chana Orloff et Marie Hélène Lefaucheux ou seul le parking sauvage le long de la rue et plus que toléré .Sur ces rues aucun risque de « campements indignes ».
    Parfois il bloquent même les sorties des habitants et vont tranquillement au cinéma quand 3 parkings ( incluant celui du millénaire) sont mis à leurs dispositions.
    La police n’intervient pas le soir, plus de 2h après avoir appeler le commissariat personne n’est venu.
    Par contre pour verbaliser les habitants qui n’ont pas encore eu le temps de payer le stationnement à 9h précise la il y a du monde

    Merci Monsieur le Maire de votre écoute

  2. Karaokai

    Ce jardin comprendra-t-il une voie pompiers ? Un espace libre au pied du viaduc de Paris-Est pour entretien de l’ouvrage ? Comportera-t-il une clôture au niveau du quai de la Gironde ? Les eaux pluviales de ruissellement se déverseront-elles dans le réservoir souterrain situé sous le parvis nord de la gare Rosa Parks ? La lettre du maire est muette sur ce jardin fantôme…

    1. Thomas

      Pour la voie pompier, oui, elle est prévue, entre le jardin et les commerces (actuellement le Café Rosa et le Tacos Avenue). La voie actuelle restera.
      Pour les autres questions, j’ai beau demander des infos supplémentaires, on me répond toujours que tout n’est pas encore calé.

  3. jules romain

    oui, ça franchise est très appréciable a françois daniau ou pas ….
    l’année dernière quand je l’ai rencontré, et que je lui ai dit qu’il me fallait plus d’une demi heure pour aller de la porte d’aubervilliers a crimé en bus, et qu’il y avait des travaux, et que c’était plus possible l’accès au métro porte de la villette, (a partir de la porte d’aubervilliers) et métro crimée était bien trop long, il m’a répondu
    « pourquoi etes vous si pressé  »
    pfff
    je le considère comme rien ce mec

  4. Karaokai

    Autre friche, autre inconnue : quel est le devenir de celle qui désole l’espace compris entre le T3b et la gare Rosa Parks ? Cette friche ferroviaire constitue une dépendance de la gare Chapelle charbon située à l’ouest dans le 18ème arr. Cette situation risque bien de durer encore plusieurs dizaines d’années, ce qui n’est guère favorable à la fréquentation de la gare Rosa Parks qui plafonne à 15 000 voyageurs/jour au lieu des 50 000 annoncés lors de sa mise en service en décembre 2015. Si vous avez des idées n’hésitez-pas à les communiquer au maire de l’arrondissement .

    1. Thomas

      Si on parle du même espace, c’est là que se trouvera l’Ilot fertile : https://rosaparks-macdonald.fr/2016/03/11/le-triangle-eole-evangile-va-devenir-un-ilot-fertile/
      Et aussi, c’est ici que devrait arriver le prolongement du T8, si !a se fait un jour.
      Pour la fréquentation de Rosa Parks, les chiffres annoncés étaient toujours indiqués : « à terme, quand le prolongement vers l’ouest sera terminé », soit 2022. Après, la gare est très pratique, quelque soit son chiffre de fréquentation, qui, à vue de nez, semble monter régulièrement. Aux heures de pointe, la circulation devient parfois difficile dans le hall !

  5. Karaokai

    Il ne s’agit pas du triangle de l’Evangile , dont la pointe est vient d’être percée avec la construction d’un nouveau pont-rail , mais de la friche ferroviaire qui le borde au nord. Cette friche ferroviaire constitue le prolongement direct de la gare Chapelle charbon où doit être aménagé un nouveau parc, le parc du rail. Sur l’avenir de ce site un atelier de préfiguration est organisé par la mairie du 18ème arr. le jeudi 5 octobre 2017 de 18 à 21 H au collège Daniel Meyer, 2 place Hébert 75018 Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *