Une médiathèque pour le 19e : à vos idées !

À l’horizon 2020, une médiathèque de la Ville de Paris verra le jour dans notre arrondissement, vers la Place des Fêtes. La mairie du 19e arrondissement souhaite avoir notre avis sur ce que nous attendons de cette médiathèque, à travers un questionnaire à remplir en ligne avant le 22 septembre.

Une législative à l’enjeu national

Les 11 et 18 juin prochains se tiennent les élections législatives. Notre 16e circonscription de Paris sera surveillée de près, car elle sera le lieu d’affrontement entre deux secrétaires de partis nationaux et un membre du gouvernement…

Quand la Mairie autorise les véhicules sur les trottoirs… [Mis-à-jour]

Si je vous dis « trottoir », vous aurez tendance à penser que je parle d’une zone avant tout réservée aux piétons. Certes, cela n’empêche pas les vélos et scooters de parfois y passer, ce qui n’est jamais agréable. Ça l’est encore moins quand camions et voitures roulent allégrement dessus. C’est ce qu’il se passe quotidiennement devant les magasins de l’Entrepôt Macdonald (Leclerc, Décathlon, etc.). Alors, la Mairie a agi : elle a limité la vitesse à 20 km/h… Oui, oui, sur un trottoir…

Une étude sur la Gare Rosa Parks

Un étudiant en Master 2 sur les transports réalise une étude sur l’impact de la Gare Rosa Parks. Il suffit de 2 ou 3 minutes pour l’aider, en remplissant ce formulaire.

Étude sur le quartier

Le laboratoire Ladyss et le CNRS conduisent une étude sur l’urbanisme durable et s’intéressent donc à notre écoquartier. Pour mieux cibler les habitants, ils ont mis en place un questionnaire, à destination des habitants de la ZAC Claude Bernard.

« Demain » aurait pu être aujourd’hui…

Il y a quelques mois, j’avais tenté d’expliquer ici-même pourquoi j’étais déçu par le peu d’ambition de l’aspect « écoquartier » de la ZAC Claude Bernard. Le film Demain résume tout ce qu’un écoquartier devrait être…

La Gare Rosa Parks change tout

Le 13 décembre dernier ouvrait la Gare Rosa Parks. J’ai attendu un peu avant d’en faire un premier bilan et je ne peux nier que l’impact est bien plus important que je ne l’avais anticipé. On peut désormais (presque) dire que nous vivons dans Paris.