Qui fait quoi ?

Il y a de nombreux acteurs qui ont joué ou jouent encore un rôle dans notre quartier. Pour que les choses soient plus claires, voici qui ils sont :

La Semavip

www.semavip.fr

Cette société d’économie mixte (c’est à dire dont le capital est partagé entre des actionnaires publics et d’autres privés) a pour mission de chapeauter les projets d’urbanisme de la ville de Paris. Notre quartier est donc l’un de ses projets.

C’est le bureau qui a piloté le projet. À ce stade, son rôle est presque terminé. Elle a emménagé récemment dans l’entrepôt Macdonald.

La Semaest

www.semaest.fr

Cette autre société d’économie mixte qui gère et louent les locaux commerçants et d’activités de la ZAC, ainsi que les bureaux situés au premier étage de certains immeubles.

Elle a défini quels types de commerces devait s’installer dans chaque local, afin de tenter d’assurer le minimum de commerces de proximité. Par exemple, le local du Franprix était réservé pour une supérette. Il en était de même pour la pharmacie, la maison des pains, la brasserie, etc.

C’est pourquoi certains locaux sont restés vides longtemps, car ils cherchaient des candidats correspondant au profil recherché. Cela amène parfois à des aberrations, comme certains commerçants ne pouvant s’installer car leur activité n’était pas dans le plan prévu (comme un boucher/traiteur), alors que des locaux restaient vides.

Pour information, la Semaest a mis en place des loyers comparables à ceux du reste du 19e arrondissement, pour ne pas fausser la concurrence. Résultat, les loyers restent élevés pour un quartier débutant et dans lequel tous les habitants prévus ne sont pas encore arrivés. Donc, les premières années sont difficiles pour les commerçants.

Ils ont eu tout de même d’autres formes d’aide, comme des mois de loyers gratuits. Cela n’est malheureusement pas suffisant et plusieurs commerçants ont abandonné l’idée de s’installer ici ou en sont partis rapidement.

La RIVP

www.rivp.fr

La RIVP est un bailleur social gérant le deuxième plus grand parc de logements sociaux de la région parisienne. C’est elle aussi une société à économie mixte.

En ce qui concerne la ZAC Claude Bernard, l’immeuble du 14-16 quai de la Charente appartient entièrement à la RIVP. Monsieur et Madame Montreer en sont les gardiens.

Sur les immeubles du boulevard Macdonald, la RIVP détient seulement la moitié des appartements. Elle est donc membre du conseil syndical, au même titre que les autres copropriétaires (des propriétaires privés et la Semaest).

Ces immeubles n’ont pas de gardien, mais Mme Montreer a pour mission d’être le relais de la RIVP pour les locataires en logement social de ces immeubles.

La RIVP est propriétaire de plusieurs immeubles au sein de l’Entrepôt Macdonald.

BNP-Paribas

www.realestate.bnpparibas.fr

Cette multinationale est très implantée dans le quartier, occupant les 3 bâtiments de bureaux côté périphérique, avec près de 3000 employés. En face, dans l’Entrepôt Macdonald près de 1500 employés se sont installés en janvier 2015.

De plus, sa filiale BNP-Paribas Real Estate fut le promoteur de tous les immeubles du boulevard Macdonald de la ZAC Claude Bernard (excepté le cinéma UGC).

Cette forte présence peut parfois donner l’impression que la ZAC est avant tout conçue pour les employés de bureaux, bien que cela soit évidemment à nuancer.